Blog de Ralph Boschung : F2 2019, Manche 1, Bahreïn


Ma saison 2019 de Formule 2 FIA a plutôt bien commencé à Bahreïn le week-end dernier même si nous n’avons pas obtenu les résultats espérés. Nous avons néanmoins confirmé que le potentiel était bien là.


Après les essais hivernaux de Jerez et Barcelone, j’ai profité de ce premier rendez-vous pour continuer de m’intégrer au sein de l’équipe Trident ; nous avons très rapidement établi une belle complicité et de très bonnes relations de travail.


Les premiers essais libres se sont bien déroulés, nous étions immédiatement dans le rythme avec le troisième meilleur temps derrière les deux DAMS. Je savais que les écarts seraient plus proches en qualifications et qu’il faudrait absolument réaliser un tour propre pour rester aux avant-postes.


Malheureusement je n’ai pas utilisé tout le potentiel de la voiture et commis deux petites erreurs dans mon tour lancé. Nous terminons en neuvième position. C’est un peu frustrant car lorsque l’on regarde les datas, on se rend compte que le sixième meilleur temps était à notre portée. Nous avions choisi une stratégie agressive en ne mettant de l’essence que pour un seul tour lancé, alors que la plupart des autres concurrents avaient la possibilité d’en effectuer deux. Je devais donc ne pas commettre la moindre faute et malheureusement cela n’a pas été le cas !


Je suis néanmoins satisfait de ce neuvième chrono, c’est un résultat correct. Il est toujours bon d’entamer la saison dans le top 10 pour ma première qualification avec Trident. Ces deux séances m’ont également permis de valider que les réglages de base de l’auto étaient corrects.


Nous avions le bon rythme dans la Manche Principale. Je me suis bien battu pour la huitième place - synonyme de pole sur la grille de départ semi-inversée pour la Course Sprint - avec Mick Schumacher pendant plus de la moitié de l’épreuve, c’était très sympa.


Après l’avoir doublé, j’ai réussi à creuser un écart de deux secondes pour qu’il ne puisse pas bénéficier du DRS. Malheureusement j’ai ensuite eu un problème avec l’électronique du volant qui ne fonctionnait plus correctement, tout s’est coupé avant de se réinitialiser pendant quatre secondes ! Je ne pouvais plus changer de vitesses, utiliser le DRS ou la radio et la voiture était au ralenti. J’ai dû me mettre sur le côté, Zhou et Schumacher en ont profité pour me dépasser.


Tout est ensuite redevenu normal, j’ai pu reprendre la course mais ils avaient déjà creusé un écart trop important et Jordan King est revenu sur moi, me percutant à l’entrée de l’épingle du premier virage. J’ai perdu le contrôle de la voiture et de précieuses secondes.


Comme nous étions un peu loin (11ème) sur la grille de départ de la Course Sprint, nous avons décidé d’effectuer un changement de réglages majeur et de prendre une option un peu drastique. Malheureusement le pari n’a pas fonctionné. Même si nous étions rentrés au stand pour chausser des gommes fraîches - comme l’ont fait certains pilotes - nous n’avions pas le rythme pour terminer dans les points (huit premiers). Comme mon équipier, j’ai beaucoup souffert d’une très grande dégradation du train arrière.


Nous n’avons pas marqué de points mais ce week-end a néanmoins permis de valider notre rythme et le potentiel de la voiture. Je suis satisfait de ma prestation lors de la Manche Principale et nous pouvons encore progresser en conditions de course.


Prochaine étape, Bakou, l’un des tracés les plus difficiles de la saison. Je connais bien cette piste, j’y ai égalé mon meilleur résultat en F2 l’année passée. J’espère que cette expérience me servira et que nous pourrons optimiser notre potentiel.


© 2019 RALPHBOSCHUNG.COM

Photos by FIA Formula 2, Dutch Photo Agency and Pellegrini

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon
  • Grey Twitter Icon